(450) 674-3042

Transparent

LES MALADIES ORL

DYSPHAGIE

Le terme « dysphagie» indique la difficulté à avaler les aliments solides et liquides. C’est le résultat de diverses conditions médicales qui causent la faiblesse et l’incoordination de la bouche et des muscles de la gorge qui dirigent la nourriture et/ou liquide dans la trachée (respiration) au lieu de l’œsophage (nutrition). Lorsque la nourriture pénètre dans la trachée au lieu l’oesophage, on parle « d’aspiration ». Ceci qui peut conduire à une pneumonie d’aspiration parfois dangereuse si non traité

L’évaluation se fait de façon multidisciplinaire. Elle implique un ORL, un orthophoniste, un nutritionniste, un radiologue, un gastro-entérologue et médecin généraliste.

PATHOLOGIE DU NERF FACIAL

La paralysie de Bell est une paralysie rapide unilatérale du nerf facial de cause inconnue. Ceci conduit à l’incapacité partielle (parésie) ou totale (paralysie) de bouger les muscles du visage du côté atteint. Bien que généralement temporaire, le visage paralysé peut causer une incompétence orale importante et une incapacité à fermer la paupière. Ceci peut conduire à des problèmes de cornée, ce qui peut avoir un effet dévastateur pour le patient. Les traitements sont généralement conçus pour améliorer la fonction du visage, faciliter la récupération et prévenir les complications oculaires.

AMYGDALECTOMIE & ADÉNOÏDECTOMIE

L’amygdalectomie est une intervention chirurgicale pour enlever les amygdales. Ceux-ci sont des tissus mous de chaque côté du fond de la gorge. L’adénoïdectomie est la chirurgie pour enlever les végétations adénoïdes, qui sont également des tissus mous dans la gorge situés plus haut que les amygdales. Ces derniers obstruent facilement le nez lorsqu’ils sont augmentés de volume.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un enfant peut avoir besoin d’une amygdalectomie ou d’une adénoïdectomie. Par exemple :

  • Difficulté à respirer – les amygdales ou les végétations adénoïdes augmentées de volume peuvent empêcher un enfant de respirer normalement par la bouche ou le nez . Si l’enfant arrête de respirer pendant de courtes périodes pendant le sommeil, on parle alors « d’apnée obstructive » du sommeil.
  • Difficulté à avaler normalement.
  • Beaucoup infections de la gorge ou des oreilles.
CANCER DE LA CAVITÉ ORALE

Les cancers de la cavité orale incluent les cancers des lèvres, des gencives, de la langue, de l’intérieure des joues, du plancher de bouche et de la zone derrière les dents de sagesse.

Les facteurs de risques pour ces cancers sont aussi le tabac et l’alcool.

ANOMALIES DES GLANDES SALIVAIRES

Les maladies des glandes salivaires se regroupent en catégories comme suit :

  1. Obstruction de la glande : L’obstruction salivaire dans la glande se produit le plus souvent dans les glandes sous-mandibulaires et les glandes parotides. Généralement, l’obstruction est causée par un « calcul », un genre de petite pierre. Ainsi, les symptômes se produisent surtout lorsque vous mangez. La production de salive se produit, mais elle ne peut pas sortir de la glande et il se produit un gonflement de la glande avec douleur.
  1. Inflammation de la glande : Si les « calculs » ne sont pas totalement obstructifs, les glandes vont gonfler pendant les repas puis revenir a la normale progressivement après avoir mangé. L’infection se développe dans la salive « stagnante » qui ne peut pas s’écouler. L’hypertrophie des glandes salivaires peut également être causée par des maladies auto-immunes qui provoquent une inflammation importante. Ceci peut se produire avec d’autres maladies systémiques telles que la polyarthrite rhumatoïde et le diabète.
  1. Infection de la glande : Un virus peut causer une infection des glandes salivaires. Une infection commune des glandes parotides est causée par les oreillons. Bien que ce soit plus fréquent chez les enfants, l’infection peut se produire aussi chez les adultes. Comme discuté, l’infection peut aussi se produire aussi par une obstruction salivaire.
  1. Tumeurs : Les tumeurs bénignes et malignes des glandes salivaires se présentent habituellement par un gonflement indolore. Ces gonflements des glandes salivaires doivent être examinés par un otorhinolaryngologiste. Parfois, ceux-ci peuvent même entraîner une perte du mouvement d’une partie du visage.
SINUSITE

Les sinus sont des espaces remplis d’air dans les os de la face et de la tête. Ils sont reliés avec l’intérieure du nez par de petites ouvertures. Les sinus sont importants pour l’écoulement du mucus du nez dans la gorge et pour la façon dont nous respirons par le nez.

Lors d’infections ou de maladies inflammatoires des sinus, on parle alors de sinusite. Une sinusite est causée par les sinus bloqués, enflammés ou infectés. Les patients se présentent avec un nez bouché, une pression au niveau du nez et du visage et des sécrétions nasales augmentés et colorés. Les autres symptômes sont la perte de l’odorat et les maux de tête.

La plupart du temps, les patients atteints de sinusite guérissent sans traitement antibiotique avec une bonne réponse aux vaporisateurs de corticostéroïdes et irrigations salines. Un petit nombre vont avoir besoin d’antibiotiques et certains vont même nécessiter une chirurgie. Dans de rares cas, si la sinusite n’est pas traitée, elle peut entraîner des complications avec propagation de l’infection dans l’orbite ou dans le liquide céphalo-rachidien autour du cerveau.

SAIGNEMENT DE NEZ - ÉPISTAXIS

Il peut être effrayant de constater un saignement par votre nez ou par le nez de votre enfant. Toutefois, les saignements de nez ne sont généralement pas graves. Il s’agit d’un problème très commun, mais qui peut être très incommodant. Les causes les plus fréquentes sont l’air sec et le curage du nez avec les doigts « rhinotillexomanie » . Pour éviter un saignement de nez, il est recommandé d’utiliser un humidificateur dans la chambre pour garder l’humidité autour de 50%. Aussi, les gels et vaporisateurs nasaux lubrifiants peuvent être utiles.

Quoi faire en cas de saignement de nez :

  • Avec la bonne technique, la majorité des saignements de nez arrête en quelques minutes. Voici la bonne démarche à suivre:
    • Mouchez-vous. Cela pourrait augmenter le saignement temporairement, mais c’est normal.
    • Rester assis et se pencher légèrement vers l’avant. Ne pas mettre la tête entre les jambes ou incliner la tête vers l’arrière.
    • Pincer le nez sur la partie « molle » à l’extrémité de votre nez. Ne pas saisir le « pont » du nez (les os durs du nez), car cela ne fonctionnera pas. Aussi, il est important d’appuyer fermement sur les 2 côtés du nez en même temps.
    • Pincer votre nez pendant au moins 15 minutes (5 minutes chez les enfants). Utilisez une horloge pour chronométrer le temps. Il est bien important de ne pas relâcher la pression avant le temps, sinon il faut recommencer depuis le début. Appliquer une pression pour un total d’au moins 30 minutes (10 minutes chez les enfants). Si vous saignez toujours, il faut aller à l’urgence ou dans une clinique spécialisée.
  • Certains saignements de nez sont plus dangereux et les patients devraient consulter immédiatement si :
    • Le sang vous empêche de bien respirer,
    • Vous êtes très fatigué ou confus,
    • Le sang ne s’arrête pas malgré les soins mentionnés ci-haut,
    • Le saignement débute après une chirurgie nasale,
    • Si vous prenez de la médication qui empêche la formation de caillots de sang (Coumadin, Plavix, Pradax, Aspirine, etc.).
CANCER DU LARYNX

Le cancer du larynx est un type de cancer de la gorge. Le larynx est la partie supérieure de la trachée et contient les cordes vocales. Comme pour les autres cancers tête & cou, le tabac et l’alcool sont les principaux facteurs de risques. Votre médecin ORL est capable d’évaluer votre larynx par une simple procédure en clinique. Consulter votre médecin pour plus d’informations.

LARYNGITE
  • La laryngite est le terme médical utilisé quand les cordes vocales sont enflammées.
  • Elle peut être causée par :
    • Un rhume ou d’autres infections de la gorge,
    • L’abus de sa voix (crier, chanter),
    • L’inhalation de produits chimiques corrosifs,
    • L’alcool et le tabac,
    • Le reflux gastrique.
  • Il ya aussi des problèmes médicaux en dehors de la laryngite qui peut rendre votre voix rauque ou vous faire perdre votre voix. Par exemple :
    • Excroissances anormales sur les cordes vocales,
    • Trouble musculaire affectant le larynx (exemple : dysphonie spasmodique),
    • Cancer du larynx.
REFLUX GASTRIQUE
  • Le reflux gastrique est l’acide de l’estomac qui remonte dans l’oesophage et qui peut même atteindre la bouche.
  • Un autre terme pour le reflux acide est le « reflux gastro-oesophagien » (RGO). Les symptômes de reflux comprennent :
    • Sensation de brûlure dans la poitrine,
    • Sensation de brûlure dans la gorge et goût acide dans la bouche,
    • Difficulté à avaler,
    • Voix rauque ou mal de gorge,
    • Toux inexpliquée.
  • La plupart du temps, vous pouvez améliorer vos symptômes avec des modifications de vos habitudes de vie. Vous pourriez vous sentir mieux en :
    • Perdant du poids (si surpoids),
    • Élevant la tête du lit de 6 à 8 pouces (en plaçant des morceaux de bois ou caoutchouc sous le lit),
    • évitant de manger des aliments qui aggravent le reflux (café, chocolat, alcool, menthe, aliments gras),
    • réduisant la quantité d’alcool consommé,
    • arrêter de fumer,
    • mangeant plusieurs petits repas au lieu de 2-3 gros repas,
    • évitant de s’allonger 3 heures après un repas.
  • Aussi, certains médicaments peuvent améliorer les symptômes de reflux. Par exemple, les antiacides, les agents bloqueurs de l’histamine, et les inhibiteurs de la pompe à protons. Tous ces médicaments agissent en réduisant ou en bloquant l’acide de l’estomac.
NODULE THYROÏDIEN
  • Les nodules thyroïdiens sont des excroissances rondes ou ovales dans la glande thyroï La glande thyroïde est située au milieu du cou. Les nodules thyroïdiens sont fréquents et ne sont généralement pas dangereux pour la santé. Mais parfois, ces nodules thyroïdiens sont causés par une maladie grave, comme un cancer.
  • Certaines personnes ne présentent pas de symptô Leur nodule thyroïdien est découvert lorsque leur médecin palpe le cou dans un examen de routine. Un médecin pourrait aussi trouver ces nodules lors d’un test d’imagerie fait pour une autre condition.
  • D’autres personnes ont des symptômes causé par leur nodule. Par exemple, ils peuvent sentir ou voir une bosse dans le cou. Parfois, ils ont des symptômes d’hyperthyroïdie, tels que:
    • Sensation de faiblesse ou de fatigue,
    • Perte de poids,
    • Rythme cardiaque élevé,
    • Selles fréquentes.
  • Les examens diagnostiques incluent habituellement des tests sanguins et une imagerie de la thyroïde par échographie. Parfois, les gens ont besoin de tests complémentaires comme une aspiration à l’aiguille fine (cytoponction) ou un scan de la thyroïde.
  • Les différents traitements des nodules thyroïdiens comprennent :
    • Surveillance – Nous ne traitons pas toujours les nodules thyroï Un nodule peut être suivi très longtemps s’il est petit et n’apparait pas dangereux à l’échographie.
    • L’iode radioactif – L’iode est administré par une pilule que vous devez avaler. Alors, une petite quantité de radiation sert à détruire une partie de la glande thyroï L’iode est utilisé uniquement pour traiter les nodules qui produisent trop d’hormone thyroïdienne. Le traitement est dangereux pour les femmes enceintes ou qui allaitent.
    • La chirurgie pour enlever le nodule thyroïdien.
ACOUPHÈNES
  • L’acouphène est une sensation de bruit ou de bourdonnement dans les oreilles ou la tête, lorsqu’aucun son n’est présent. Certains acouphènes vont disparaître par eux-mêmes, alors que d’autres vont être présents à long terme et risquent de nuire à la qualité de vie. Les bruits entendus peuvent inclure des sifflements, des rugissements, des bourdonnements, des clics, des pulsations ou autres.
  • Les acouphènes peuvent s’améliorer seuls, surtout quand ils durent depuis moins de 6 mois. Lorsqu’un traitement est nécessaire, les patients bénéficient de traitements individualisés pour aider à gérer leurs symptô Les appareils auditifs peuvent améliorer les symptômes et corriger une perte d’audition. La thérapie cognitivo comportementale est une forme de psychothérapie qui peut être utile pour les patients atteints d’acouphène très incommodant. La thérapie sonore est aussi parfois une bonne option.
  • Des études ont démontré que les produits tels que le ginkgo biloba, la mélatonine ou le zinc n’aident pas les patients avec des acouphè Par conséquent, ces types de produits naturels ne sont pas recommandés pour le traitement. Il n’y a pas suffisamment de preuves en ce moment pour recommander ou décourager l’utilisant de l’acupuncture pour le traitement des acouphènes.
OTITE
  • Une infection de l’oreille est une condition qui peut causer de la douleur, de la fièvre et une baisse d’audition. Les infections de l’oreille sont fréquentes chez les enfants. Ceux-ci se produisent souvent après un rhume ou une autre infection des voies respiratoires supérieures.
  • Chez certains enfants, un peu de liquide peut rester dans l’oreille moyenne (derrière le tympan) pendant des semaines ou des mois après l’infection. Ce fluide peut causer une perte auditive qui est habituellement légère et temporaire. Par contre, si la perte d’audition dure longtemps, elle peut conduire à des problèmes de langage et de parole.
  • Les médecins peuvent traiter les otites avec des antibiotiques. Ces médicaments tuent les bactéries qui causent des infections de l’oreille. Toutefois, les médecins ne prescrivent pas toujours ces médicaments lors d’une infection, car de nombreuses otites sont causées par des virus – pas de bactéries – et les antibiotiques ne tuent pas les virus.
  • Les médecins prescrivent habituellement des antibiotiques pour traiter les infections de l’oreille chez les bébés âgés de moins de 2 ans. Pour les enfants âgés de 2 ans et plus, les médecins vont traiter en fonction des symptômes de l’enfant.
  • Si votre enfant fait beaucoup d’infections dans les oreilles, certaines choses peuvent être faites pour prévenir les infections à répétition et aussi les complications. La première chose est de s’assurer d’avoir tous les vaccins de routine, d’une bonne hygiène nasale et de réduire au maximum les contacts infectieux. L’étape suivante sera de discuter des risques et des avantages de faire une petite chirurgie pour placer un tube de drainage dans le tympan de votre enfant (voire section tube tympanostomie).
TUBES TYMPANOSTOMIE (TUBES OREILLES)
  • Les tubes de l’oreille sont de minuscules tubes qu’un ORL place dans le tympan d’un enfant pour créer une ouverture de « drainage ». Le tympan est la mince couche de tissu entre le canal de l’oreille (oreille externe) et l’oreille moyenne.
  • Pour mettre les tubes dans les oreilles, les médecins doivent faire une petite intervention chirurgicale. Chez les adultes on pratique cette intervention en clinique, mais chez les enfants l’intervention est faite au bloc opératoire. Les « tubes» sont également appelés « tubes de tympanostomie  » ou « PE » (abréviation de « pressure equalization »).
  • Les enfants peuvent avoir besoin de tubes dans les oreilles s’ils :
    • Ont beaucoup d’otites – Cela comprend les enfants qui obtiennent 3 ou plus otites en 6 mois ou 4 ou plus otites en 1 an. Les tubes peuvent alors aider a prévenir les infections.
    • Ont du liquide derrière le tympan depuis plusieurs mois – les tubes permettent l’écoulement du fluide hors de l’oreille moyenne. Ceci est utile, car le liquide dans l’oreille moyenne peut entraîner une perte auditive significative.

 

SURDITÉ
  • Il y a généralement plusieurs étapes à une évaluation auditive. Premièrement, une visite avec un audiologiste pour déterminer la nature et la sévérité de votre perte auditive. Ensuite, une visite avec un ORL va permettre de savoir pourquoi vous avez une perte d’audition et aussi d’offrir des options de traitement.
  • Il existe 3 types de perte auditive :
    • La perte auditive neurosensorielle – Ce type de perte d’audition se produit quand les nerfs de l’oreille qui enregistrent les sons et envoient des signaux au cerveau sont endommagés.
    • La surdité de transmission – Ce type de perte auditive se produit lorsque les sons ne peuvent plus se rendre à l’oreille interne en raison de problèmes dans l’oreille moyenne ou externe (ex: cérumen, infection, otosclérose, perforation tympanique).
    • La surdité mixte – Elle se produit lorsque les deux types de perte auditive mentionnés ci-dessus se produisent en même temps.
  • Selon votre type de perte auditive, vous pourriez avoir besoin d’une chirurgie ou d’une prothèse auditive. Votre ORL sera en mesure de vous parler de la meilleure option et de discuter de la chirurgie si vous êtes un candidat.
  • Une prothèse auditive est un appareil électronique, fonctionnant sur batterie qui rend les sons plus forts pour le porteur. Malheureusement, seulement 20% des personnes qui pourraient bénéficier d’une prothèse auditive en portent réellement un.
PERTE D’AUDITION LIÉE À L’ÂGE (PRESBYACOUSIE)

Quand les gens parlent de la perte d’audition liée à l’âge, ils font généralement référence à une condition appelée « presbyacousie ». Cette condition devient plus fréquente avec l’âge et affecte plus de la moitié de tous les adultes au moment où ils atteignent l’âge de 75 ans.

SURDITÉ SUBITE
  • La surdité subite (surdité neurosensorielle) est un problème qui affecte 5 à 20 pour 100.000 habitants. Il s’agit d’une :
    • Perte soudaine de l’ouïe ayant un début rapide (survenant sur ​​une période de moins de 72 heures)
  • Le critère audiométrique le plus fréquemment utilisée est une diminution de l’audition de ≥ 30 décibels (dB), affectant au moins 3 fréquences consécutives.
  • Un maximum de 32% à 65% des cas de surdité subite peut récupérer spontanément l’audition. Les études cliniques démontrent que même ce taux de récupération peut être une surestimation. Le pronostic de récupération est tributaire d’un certain nombre de facteurs, notamment : l’âge du patient, la présence de vertiges au début, le degré de perte auditive et le temps entre l’apparition de la perte auditive et le traitement.
  • Les options de traitement sont multiples et comprennent des stéroïdes systémiques ou topiques, des agents antiviraux, des agents rhéologiques, des diurétiques, l’oxygénothérapie hyperbare ainsi que la chirurgie de l’oreille moyenne pour la réparation des fistules.
  • Dans tous les cas, un test d’audition et le traitement avec des stéroïdes dès que possible (par la bouche ou transtympanique) est le premier traitement de choix.
VERTIGE

« L’étourdissement » est un sentiment qui est parfois difficile à décrire. Il peut ressembler à la sensation que vous soyez sur le point de tomber ou de perdre connaissance. Il peut également vous faire sentir qu’il est difficile de marcher droit.

Le « vertige » est un type d’étourdissement qui vous fait vous sentir comme dans un manège. La sensation de tourner comme si tout dans la salle est en mouvement autour de vous. Ces sensations peuvent durer des secondes, des heures ou des jours.

Certaines personnes vont présenter des vertiges augmentés par les mouvements de tête, des changements de positions du corps, de la toux ou des éternuements.